Accueil»Airtraq ou comment faire face aux intubations difficiles

Airtraq ou comment faire face aux intubations difficiles

Avancée dans la gestion des voies respiratoires

La vidéolaryngoscopie (VLS) constitue une avancée technique exceptionnelle dans la gestion des voies respiratoires et a été conçue pour la première fois au 21e siècle. Avant la conception de la VLS, ce sont des laryngoscopes classiques à lames Macintosh et/ou Miller qui étaient utilisés pour l’intubation endotrachéale. Cette technique est toujours pratiquée aujourd’hui. L’utilisation de la VLS est indiquée afin de prévenir autant que possible la morbidité et la mortalité liées à l’anesthésie.

L’avantage de la vidéolaryngoscopie

Il y a différentes manières de placer une sonde endotrachéale correctement ,en toute sécurité, entre les cordes vocales. Vous pouvez choisir d’intuber sous contrôle visuel direct, par laryngoscopie directe ou à l’aide d’un vidéolaryngoscope. Le vidéolaryngoscope est intuitif et pratique. La visualisation des cordes vocales sur l’image vidéo permet au personnel médical d’effectuer l’intubation endotrachéale de manière relativement simple. La vidéolaryngoscopie offre une valeur ajoutée pour le personnel médical, qu’il soit expérimenté ou non. Cela augmente considérablement les chances de succès de l’intubation endotrachéale et réduit le nombre de complications post-intubation*.

Airtraq : la vidéolaryngoscopie

Airtraq est un dispositif à usage unique. Il s’agit d’un vidéolaryngoscope qui permet de visualiser l’épiglotte sans modifier la position normale de l’axe pharyngé ou trachéal. La lentille du dispositif donne une vue directe de l’épiglotte, des cordes vocales et des structures environnantes pour permettre d’insérer la sonde endotrachéale entre les cordes vocales. Airtraq offre la possibilité de transmettre l’image vidéo sur un support externe comme un moniteur, un smartphone ou une tablette. Cela permet de partager l’image vidéo avec d’autres personnes, et donc d’utiliser l’Airtraq à des fins de formation.

L’utilisation d’Airtraq

Contrairement à la laryngoscopie classique, où la lame du laryngoscope est insérée latéralement dans la bouche, l’Airtraq est inséré sur la ligne médiane de la bouche et guidé sur le centre de la langue. Grâce à la source lumineuse intégrée au dispositif Airtraq, une image est transmise sur le moniteur depuis la lentille située à l’extrémité distale de la lame. De plus, la lame d’Airtraq est pourvue d’un canal de guidage pour faciliter la pose de la sonde endotrachéale. Airtraq simplifie les intubations difficiles et offre plus d’avantages que la laryngoscopie classique, qu’elles soient prévisibles ou pas.

 

Souhaitez-vous de plus amples informations?

Source: *Airtraq vs Macintosh in difficult airways, Anaesthesia, 2008, 63, pages 182–188. Maharaj CH et Al. Univ. Of Ireland, Galway